POPULATION CONCERNÉE
Les seniors
Les personnes soumises à une expertise

ÉVALUATIONS / BILANS
Généralités
Listing par catégorie
Projet du patient
Capacités fonctionnelles
Capacités cognitives
Prévention
Divers

THÉRAPIES

EN INDIVIDUEL
Rééducation
Capacités fonctionnelles, cognitives, relationnelles et psychiques
Prévention
Réadaptation
Comment agir autrement ?
Moyens auxiliaires
Modification ou adaptation de l'environnement

EN GROUPE
Groupe « Parkinson »
Groupe « Gymnastique des cellules grises »

DOCUMENTS ÉCRITS

POPULATION CONCERNÉE

Seniors

Les seniors

À partir de quel âge ?

En sociologie, les « seniors » désignent la tranche d'âge des 50-60 ans et in extenso peut désigner la personne âgée (à partir de 60 ans selon l'Organisation Mondiale de la Santé).

Toutefois, la vulnérabilité, plus que l'âge de l'état civil, aide à mieux cerner les personnes qui relèvent d'une approche gérontologique. En effet, l'entrée dans la vieillesse ne se réfère à aucun âge en particulier mais à un état d'incapacité fonctionnelle éprouvé objectivement ou subjectivement.

Catégories

Les problématiques de la gériatrie (polypathologie, perte d'autonomie, fragilité) concernent relativement peu de personnes dans la tranche d'âge des 50-70 ans (jeunes séniors ou young old). Par contre, elles concernent souvent des individus âgés de plus de 80 ans (old-old).

Les prestations d'Ergosenior peuvent donc se subdiviser en deux catégories principales :

Envers les « jeunes seniors »

Les traitements d'ergothérapie sont utiles suite à des maladies ou des accidents tels que :

- Accidents Vasculaires Cérébraux
- Sclérose en Plaques
- maladie de Parkinson
- maladie d'Alzheimer ou autres démences
- arthrose
- polyarthrite
- cancer et situations palliatives
- fractures
- Traumatismes Cranio Cervicaux
- dépression

Envers les personnes âgées

Outre les pathologies précédemment citées, les traitements d'ergothérapie peuvent être prescrits en cas de :

- situations de perte d'autonomie
- situations de handicap
- situations à risque (chute, prévention de complications, dénutrition)

Les personnes soumises à une expertise

Quelles soient dans le cadre de l'AVS ou de l'AI, Ergosenior vous propose de réaliser des évaluations de l'autonomie dans la cadre d'expertises (allocation pour impotent, calcul de l'invalidité chez les ménagères...) en collaboration avec vous, médecin prescripteur et mandaté.

Ces évaluations se font au domicile de la personne de manière à corréler ses capacités fonctionnelles à son environnement.

Un rapport détaillé écrit vous sera remis, et selon votre choix, celui-ci pourra être complété par une entrevue ou un rapport téléphonique.



ÉVALUATIONS / BILANS

Généralités

Tout processus d'intervention commence par une ou plusieurs évaluations.

Celles-ci peuvent être expressément demandées par le médecin prescripteur ou être choisies par l'ergothérapeute en fonction du domaine de la prescription.

Si le médecin le souhaite, celui-ci peut simplement prescrire une ou plusieurs évaluations dans un domaine précis.

Dans ce cas, le résultat des évaluations sera transmis par écrit au médecin prescripteur.

Listing par catégories

Les bilans effectués sont choisis parmi le panel ci-dessous. Ceux qui répondent le mieux aux critères d'évaluation nécessaires dans une situation donnée seront privilégiés.

Certains bilans peuvent être visualisés sur ce site.

Projet du patient (le cas échéant aidant naturel)

Évaluation des habitudes de vie
Le but de ce questionnaire est de déterminer avec le patient les activités du quotidien les plus importantes et significatives pour lui-même.

MCRO : Mesure Canadienne du Rendement Occupationnel
La MCRO sert à mesurer le rendement occupationnel chez les personnes qui sont atteintes de diverses incapacités et permet :
- de déterminer les secteurs problématiques du rendement occupationnel
- d'établir l'ordre des priorités du patient face à son rendement occupationnel
- d'évaluer le rendement et la satisfaction associée aux difficultés relevées
- de mesurer la perception du patient face aux changements survenus dans son rendement occupationnel au cours du traitement

Formulaire rapide d'histoire de vie*
Le but de ce questionnaire est de recueillir des renseignements afin de mieux connaître la personne et ses besoins lors des thérapies en groupe.

Capacités fonctionnelles

Système de Mesure de l'Autonomie Fonctionnelle (SMAF)*
Le SMAF est un instrument d'évaluation de l'autonomie complet, développé à partir de la conception fonctionnelle de la santé et de la classification internationale des déficiences, incapacités et handicaps de l'Organisation Mondiale de la Santé.
Il évalue 29 fonctions couvrant les activités de base de la vie quotidienne, la mobilité, la communication, les fonctions mentales et les tâches domestiques.
Il mesure également les situations de handicap.
Il comporte une section permettant d'évaluer les ressources en place pour pallier les incapacités ainsi que la stabilité de ces ressources dans le temps.

Bilan des 18 items des activités de la vie quotidienne
Validé, c'est un bilan rapide et simple permettant d'évaluer la capacité d'une personne à mobilité réduite ou de grand âge à vivre seule. Les résultats sont comparés à un échelle.

Index de Barthel*
Instrument de mesure de l'indépendance dans les actes de la vie quotidienne, validé, reconnu internationalement et fiable. L'évaluation se fait pendant la réalisation des activités, elle comporte 10 items chacun étant coté de 0, 5, 10 ou 15 points. Le score final correspond à la somme des points obtenus pour chaque item. Le chiffre 100 équivaut à un score d'indépendance complète.

ADL-Indice de Katz*
Échelle d'autonomie physique appréciant la capacité à faire la toilette, s'alimenter, s'habiller, et se mouvoir. De passation rapide et simple.

IADL-Test de Lawton*
Échelle estimant les activités instrumentales (faire des achats, utiliser des transports en commun, cuisiner, faire son ménage...) qui doit être remplie en utilisant une ou plusieurs des sources suivantes : le malade, sa famille ou l'entourage proche.

Bilan fonctionnel des membres supérieurs
Évaluation des amplitudes fonctionnelles, de la force, de la coordination, des préhensions et de la dextérité.

Box and Block Test*
Il évalue la dextérité manuelle grossière. L'activité consiste à déplacer des cubes. Les résultats sont comparés aux références normées en fonction de l'âge.

Évaluation de la sensibilité cutanée
Notamment au niveau de la main.

Échelle d'évaluation fonctionnelle de l'héminégligence*
Permet de mesurer l'impact de l'héminégligence dans les activités de la vie quotidienne ainsi que l'anosognosie (questionnaire rempli par le thérapeute et le patient chacun de leur côté).

Questionnaire de la douleur de St-Antoine*
Le plus utilisé en France, élaboré par Boureau et son équipe, il est l'adaptation française du MC Gill Pain Questionnaire (MPQ) de Melzack. C'est un questionnaire de 61 mots qualificatifs répartis en 17 sous-classes : 9 sensorielles, 7 affectives, 1 évaluative. On demande au patient de sélectionner les adjectifs puis de les noter de 0 (pas du tout) à 4 (extrêmement). Cette échelle d'auto-évaluation permet en pratique clinique de préciser les participations du sensoriel et de l'affectif dans l'intensité douloureuse. Ses limites sont l'inaptitude à la compréhension des mots : (niveau socioculturel bas) et l'inadaptation à la répétition à intervalles rapprochés.

EMIR : Échelle de Mesure de l'Impact de la polyarthrite rhumatoïde*
Évalue la qualité de vie chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.
Le patient répond aux questions qui pour la plupart concernent son état de santé au cours des 4 dernières semaines. Environ une vingtaine de minutes de passation.

IFD : Évaluation de l'Incapacité Fonctionnelle dans la Démence*
Faite par des ergothérapeutes au Canada.
Mesure le niveau d'indépendance dans les domaines de l'hygiène, de l'habillage, de la continence, de la préparation des repas, de l'utilisation du téléphone, des déplacements à l'extérieur, des finances et de la correspondance, de la médication, des loisirs et de l'entretien domestique. Son utilisation est très simple et son avantage est de séparer l'activité en termes de prise d'initiatives, de planification et d'exécution de la tâche.

Expertise visant à déterminer le taux d'impotence

Expertise visant à déterminer le taux d'invalidité chez les ménagères

Des capacités cognitives

Autotest de Mac Nair*
Auto-évaluation par le patient de sa plainte mémoire au quotidien. Si le score est supérieur à 36 points, une investigation plus poussée doit être entreprise.

MMS : Mini Mental State *
Évaluation simple des capacités cognitives, test validé, reconnu internationalement, de passation rapide (10 à 15mm). Ne tient pas compte du niveau de scolarisation.

Test de l'horloge
Complément du test précédent et du test suivant, se mesure sur 7 points.

Épreuve des 5 mots
Comprend la lecture des mots, l'encodage indicé, le rappel immédiat libre, le rappel immédiat indicé, rappel différé libre et rappel différé indicé (si besoin).

Test de fluence verbale
Demander de citer en 1 minute le plus grand nombre possible de noms d'animaux différents.

PECPA-L-Lausanne*
Test validé, sur 100 points, plus approfondi que le MMS mais moins poussé qu'une évaluation neuropsychologique. Il comprend des épreuves de : orientation temporelle, orientation spatiale, attention-concentration-calcul, rappel immédiat, langage, mémoire ancienne, jugement-flexibilité-abstraction, gnosies, praxies et mémoire différée. Il tient compte du niveau de scolarisation et de l'âge et permet de comparer les résultats à un échantillonnage. Bon outil de dépistage des troubles démentiels.

Ergosenior a reçu l'accord d'un de son auteur (M. A von Gunten) pour l'utiliser dans le cadre du cabinet d'ergothérapie.

Évaluation en ergothérapie des troubles associés liés à un AVC (selon Nicole Sèvres-Ferrieu)
Appréhension visuelle, somatognosie et apraxie gestuelle.

Prévention

Get up and go*
Évaluation rapide, validée et normée de l'équilibre.

Test de l'appui unipodal*
Évaluation rapide, validée et normée de l'équilibre.

Falls Efficacy Scale*
Évaluation de la confiance en ses capacités dans les activités quotidiennes en rapport avec la peur de tomber.

Évaluation de l'environnement domiciliaire*
Listing d'éléments du domicile potentiellement à risque de chute en dehors de toute habitude de vie. La personne n'a pas besoin d'être présente lors de l'évaluation.

Grille « dépistage des chutes à domicile »
Analyse de l'environnement pièce par pièce en relation avec les habitudes de vie de la personne âgée. La personne doit être présente lors de cette évaluation ce qui favorise l'acquisition de nouvelles connaissances sur les principales circonstances des chutes, les moyens concrets de les prévenir, l'adoption de comportements sécuritaires et l'utilisation de moyens auxiliaires. Permet de savoir si une prise en charge en individuel est souhaitable.

Évaluation du positionnement
Évaluation de la position assise (notamment au fauteuil roulant) ou de la position couchée afin d'éviter les complications liées à une déficience.

Échelle de Zarit (charge de soin pour l'aidant naturel)
Ou échelle d'inventaire du fardeau. Questionnaire s'adressant à l'aidant naturel lui permettant d'exprimer son ressenti face aux tâches quotidiennes à effectuer lorsqu'on prend soin d'un proche malade.

Vérification de l'environnement en cas de maladie d'Alzheimer ou démence
Listing de points au domicile à vérifier pour prévenir les risques d'accidents et permettre une meilleure indépendance de la personne malade.

Questionnaire Prisma-7 (médecins)*
Pour le repérage des personnes âgées en perte d'autonomie modérée à grave.

Divers

Échelle de dépression gériatrique (version abrégée)
Questionnaire en 15 points permettant une auto-évaluation de l'humeur et un dépistage de la dépression du sujet âgé (si le score est supérieur ou égal à 6 points).

Échelle de Reisberg (FAST)
Classification fonctionnelle de la démence en stades d'incapacité (de 1 à 7f).

Échelle de Cohen-Mansfield
Évaluation des comportements d'agitation. Peut servir à évaluer l'efficacité d'un traitement.



THÉRAPIES

EN INDIVIDUEL

La rééducation

La rééducation, c'est le traitement des déficiences.
Les traiter, c'est favoriser l'amélioration des fonctions altérées :

- amélioration des fonctions déficitaires
- maintien d'un bon état fonctionnel : sollicitation des fonctions restantes, prévention d'apparition ou d'aggravation de déficiences ou d'incapacités, installation du patient, conseil d'économie articulaire
- confection et mise en place d'attelles

Ergosenior prend en charge la rééducation des capacités fonctionnelles, cognitives, relationnelles ou psychiques.

Celles-ci peuvent être abordées de manière analytique, sous forme d'exercices ou de jeux, par exemple :

Au niveau fonctionnel, la rééducation :
- des amplitudes fonctionnelles,
- de la coordination et la précision des gestes,
- des préhensions et de la force,
- des sensibilités,
- de l'équilibre assis ou debout.

Au niveau cognitif, la rééducation :
- des capacités de mémorisation
- des capacités d'orientation
- des capacités de planification
- des capacités d'initiative
- des troubles praxiques
- des troubles gnosiques
- des troubles perceptifs
- des troubles attentionnels

Au niveau relationnel et psychique, la rééducation :
- de l'estime de soi
- de la confiance en soi
- de la communication
- de la capacité à entrer en relation
- des stratégies comportementales

Ces capacités peuvent également être sollicitées lors des mises en situations concrètes, par exemple :

- les activités de la vie quotidienne (la toilette et l'habillage, les déplacements, les transferts)
- les activités domestiques : la prise et la réalisation de repas, la mise du couvert, la vaisselle, la lessive/repassage, les courses (préparation et achats), le ménage, les tâches administratives (courrier, gestion des factures...)
- les activités de loisirs (écriture)
- les activités artisanales

La rééducation peut également passer par la mise en application de mesures préventives, telles :

- les principes d'économie articulaire ou d'hygiène posturale
- la réduction des complications liées au décubitus ou à la perte de mobilité
- des conseils et des informations au patient pour vivre mieux avec sa maladie
- la formation de l'entourage proche et le soutien aux aidants naturels

La réadaptation

La réadaptation, c'est le traitement des incapacités.
Dans cette phase, l'ergothérapeute d'Ergosenior agit soit directement auprès du patient, soit indirectement en intervenant sur l'environnement matériel et/ou humain. La finalité étant de réduire au maximum les situations de handicap et de sécuriser les activités du quotidien.

Comment agir autrement ?

Le patient apprend à vivre autrement dans sa nouvelle situation. L'ergothérapeute lui permet d'expérimenter des situations réelles de la vie quotidienne afin d'apprendre et d'automatiser de nouvelles stratégies d'action ou de rechercher des compensations et les développer par l'entraînement, par exemple :

- intégrer l'utilisation d'une aide de marche (cannes, rollator, déambulateur, fauteuil roulant) dans ses activités de la vie quotidienne.
- se laver et s'habiller en étant hémiplégique
- préparer un repas en étant amputé du membre inférieur
- gérer au mieux les troubles de mémoire au quotidien
- aménager le déroulement des activités de la journée avec la maladie de Parkinson
- etc.

Moyens auxiliaires/adaptations

Le moyen auxiliaire est l'aide technique qui permet à la personne en situation de handicap une meilleure intégration sociale en favorisant sa mobilité, sa communication avec les autres, le contrôle de son environnement et l'accomplissement des gestes quotidiens de la vie.

Apprendre à agir autrement ne suffisant pas toujours, l'introduction de moyens auxiliaires ou d'adaptations permet souvent d'améliorer significativement le niveau d'indépendance. Encore faut-il que ces moyens soient choisis scrupuleusement de manière individualisée et introduit avec parcimonie pour qu'ils soient utilisés à long terme.

Ergosenior dispose d'un vaste panel de moyens auxiliaires pouvant être essayés et testés. L'ergothérapeute les proposera au patient mais en aucun n'imposera leur acquisition. Certains moyens auxiliaires pourront être fourni directement par Ergosenior. Le cas échéant, nous nous occupons de contacter les fournisseurs compétents afin de les mettre en relation avec le patient et sa famille.

Ces moyens peuvent être issus du commerce ou fabriqués par l'équipe d'Ergosenior. Il peut s'agir également d'adaptations d'objets du quotidien (linge à anses, manches de couverts grossis...)

Modification ou adaptation de l'environnement

Ergosenior conseille les adaptations ou les modifications souhaitables de l'environnement afin que la personne évolue dans un milieu adapté et sécuritaire. Un rapport écrit est remis au patient et, avec son accord, à sa famille.

En aucun cas, Ergosenior ne procède directement à des transformations architecturales.

Les modifications simples peuvent êtres réalisées EN ACCORD avec le patient et sa famille (déplacer un meuble, ôter un tapis, agencer différemment les placards et les armoires, modifier les sources de lumière...).

EN GROUPE

Des thérapies en groupe auront lieu chaque semaine dans les locaux d'Ergosenior.
Il est possible de participer à 4 cessions dans l'année.

Groupe « Parkinson »

Caractéristiques :
- groupe hebdomadaire
- se déroule sur 9 semaines, soit 9 séances
- groupe fermé de 2 à 6 personnes
- durée : 1h15

Buts généraux :
Maintenir et si possible améliorer les capacités fonctionnelles et la qualité de vie.
Prévenir les risques de chute.

Objectifs :
- conserver un maximum de mobilité et de souplesse articulaire
- maintenir ou améliorer les réactions d'équilibration et les transferts
- stimuler la spontanéité des gestes
- maintenir ou améliorer les coordinations, les gestes complexes
- maintenir ou améliorer la motricité fine, notamment les préhensions
- exercer le souffle et le langage
- stimuler la mémoire
- développer des interactions entre participants et motiver les contacts sociaux
- encourager les exercices quotidiens à domicile

Indications :
Le groupe s'adresse aux patients souffrant de maladie de Parkinson, pouvant se déplacer avec ou sans moyens auxiliaires et capables de suivre des consignes verbales.

Contre-indications :
Maladies cardiaques et respiratoires instables.

Modalités des séances :

- 1ère séance :
prise de connaissance
évaluation des attentes et besoins des participants
présentation et début du programme

- 2ème à 8ème séances :
motricité globale
équilibre assis et debout
déplacements et parcours d'obstacles
motricité fine et coordinations
travail de la respiration et gymnastique faciale
échanges sur la maladie

Les exercices peuvent se faire en musique ou en rythme et favorisent la stimulation de la mémoire.

- 9ème séance :
se relever du sol
remise d'un feuillet d'exercices
évaluation de la satisfaction des participants

Groupe « gymnastique des cellules grises »

Caractéristiques :
groupe hebdomadaire
de préférence le matin car c'est le temps où les personnes atteintes de démence ont le plus haut niveau d'énergie
se déroule sur 9 semaines, soit 9 séances
groupe fermé de 2 à 6 personnes
durée : 1h15

But général :
Augmenter la motivation du patient à participer à des activités dans sa vie quotidienne.

Objectifs :
améliorer le bien-être psychologique des patients
stimuler et maintenir les capacités cognitives
maintenir le fonctionnement maximal dans les activités de la vie quotidienne

Indications :
Le groupe s'adresse aux personnes présentant des troubles cognitifs légers à modérés.

Contre-indications :
troubles cognitifs sévères limitant l'expression verbale et la compréhension
problèmes sensoriels importants (audition et vision)
patients avec dépression sévère
patients ayant des troubles du comportement

Modalités des séances :
Les séances sont basées sur un programme multi-stratégique s'articulant autour d'exercices physiques, de techniques psychomusicales, de jeux cognitifs, de tâches reliées aux activités domestiques (planification de repas, recherche de n° de téléphone dans l'annuaire, gestion des médicaments...) et d'apprentissage de techniques de mémorisation.

- 1ère séance
prise de connaissance et évaluation des attentes et besoins des participants en présence de l'aidant naturel (questionnaire à remplir y compris sur les grandes lignes de l'histoire de vie)
présentation et début du programme

- 2ème à 8ème séances
accueil et rappel des participants
date du jour, saint du jour
actualité importante
correction de l'exercice fait au domicile
rappel de l'exercice d'encodage de la dernière séance
exercice d'encodage d'un petit texte, d' images, d'objets
exercice moteur
chants ou relaxation avec visualisation guidée
jeux cognitifs et/ou résolution de problèmes
rappel différé
exercice à faire au domicile
partage du ressenti de chacun

- 9ème séance
programme habituel jusqu'au rappel de la dernière séance
remise d'un feuillet de conseils et d'exercices simples
évaluation de la satisfaction des participants en présence de l'aidant naturel




DOCUMENTS ÉCRITS

Différents documents écrits jalonnent le suivi thérapeutique du patient. Il s'agit notamment :

- du dossier du patient, rempli par l'ergothérapeute à chaque séance et accessible au patient s'il le demande
- du rapport de fin de prise en charge envoyé systématiquement au médecin prescripteur
- du rapport d'évaluation du domicile remis systématiquement au patient et à sa famille ainsi qu'au médecin prescripteur
- du rapport d'expertise, remis systématiquement au médecin prescripteur
- du Goal Attainment Scaling, document évaluant la qualité des résultats, rempli une année sur trois pour 10 prescriptions consécutives, sur demande de l'Association Suisse des Ergothérapeutes