L'ERGOTHÉRAPIE
Définition générale de l'ergothérapie
Compétences de l'ergothérapeute
Le savoir-faire et la démarche de l'ergothérapeute
Mots-clés



Définition générale

L'ergothérapie est une profession de santé s'exerçant sur prescription médicale.

Le terme « ergothérapie » vient du grec « ergon », faire, travailler, agir, et de « thérapie », soigner, guérir, former. L'ergothérapie signifie soigner par une activité concrète et significative. C'est un traitement médico-thérapeutique global situé au carrefour des sciences médicales, humaines, sociales et technologiques.

L'ergothérapie a pour but d'aider les personnes de tout âge ; limitées momentanément ou durablement dans leur capacité d'action par la maladie ou un handicap ; à préserver ou à développer leur indépendance ou leur autonomie dans leur environnement quotidien et social.

Sa spécificité tient dans l'approche thérapeutique particulière tournée vers l'Homme malade dans sa globalité plus que vers l'organe affecté.

La capacité d'action est une priorité en ergothérapie.
L'ergothérapie part du principe qu'agir est un besoin fondamental de l'être humain et que l'action possède des effets thérapeutiques favorables à la santé.

Compétence de l'ergothérapeute

Formation :

En Suisse, il existe 3 écoles d'ergothérapie à Lausanne, Lugano et Winterthur.

La formation bachelor dure 3 ans à plein temps (180 crédits ECTS). Elle est précédée, jusqu'à et y compris la rentrée 2008, d'une année préparatoire, obligatoire pour tous les étudiants. Le programme de formation propose une alternance entre des temps de formation à l'école et des temps de formation pratique, avec une forte articulation entre théorie et pratique. Le parcours de formation est organisé selon un système modulaire, dont une partie est optionnelle. Elle se termine par la réalisation d'un travail de bachelor (mémoire de fin d'études). Des crédits sont attribués à chaque module, selon le système ECTS (European Credit Transfer System). Le diplôme est acquis lorsque les 180 crédits requis sont atteints.

Les candidats sont soumis aux conditions générales d'admission de la Haute école de travail social et de la santé (HES-SO) et aux conditions particulières de la filière de formation en ergothérapie. Pour être admis dès 2009 à la formation en ergothérapie il convient de répondre à toutes les conditions suivantes :

Être au bénéfice du titre d'études secondaires supérieures requis ou, à défaut, avoir accompli les compléments de formation demandés.

Réussir les épreuves de présélection et de sélection pour démontrer les aptitudes personnelles à la filière de formation en ergothérapie.

(Source éésp Lausanne)

Formation continue  et perfectionnement :

L'ergothérapeute se doit d'approfondir et d'élargir continuellement son savoir professionnel. Il peut ainsi proposer au patient des thérapies pertinentes en lien avec les progrès médicaux et les nouvelles techniques.
Éthique professionnelle et code de déontologie

Exercice indépendant :

L'ergothérapeute qui exerce son activité à titre indépendant doit être au bénéfice d'une autorisation de pratique personnelle, délivrée par le chef du département de la santé du Canton concerné.
Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter « l'Ordonnance sur l'exercice des professions de la santé et leur surveillance », établie le 20 Novembre 1996 par l'état du Valais.

De plus, il/elle se verra attribuer un code créancier (n°RCC) par Santé Suisse, lui permettant de pratiquer à la charge de l'assurance maladie.

Le savoir-faire et la démarche de l'ergothérapeute

Les ergothérapeutes partent du principe que vos activités sont le reflet de ce que vous êtes et qu'elles donnent du sens à la vie.

Si vous êtes incapable d'accomplir les choses que vous souhaitez ou devez réaliser, votre bien-être général et donc votre santé en seront affectés. Les occupations d'une personne se retrouvent ainsi étroitement liées à sa qualité de vie et au sens qu'elle donne à son existence !

Si une blessure, une maladie, une déficience ou l'avancée en âge limite vos capacités :

- d'effectuer vos soins personnels
- de vous déplacer, de communiquer, de vous divertir
- de travailler
- de réaliser toutes les tâches qui vous sont propres

l'ergothérapeute, par le biais d'entrevues, d'évaluations et de mises en situations concrètes cherche à obtenir des informations sur :

- votre projet de vie, vos aspirations personnelles, vos habitudes de manière à cerner les activités ayant du sens pour vous
- ce que vous pouvez et ne pouvez pas accomplir physiquement (votre force, votre coordination, votre équilibre ou autres capacités physiques)
- ce que vous pouvez et ne pouvez faire mentalement (votre mémoire, vos habiletés d'organisation, vos stratégies d'adaptation ou autres habiletés mentales)
- l'environnement matériel et architectural dans lequel vous vivez
- les ressources et le soutien dont vous pouvez disposer dans votre entourage (famille, amis, professionnels...)

Après analyse des données recueillies, l'ergothérapeute pose avec vous des objectifs réalistes permettant la récupération optimale de votre indépendance, le réinvestissement de vos activités et rôles sociaux, ainsi que l'adaptation à vos limites et à votre potentiel.

C'est dans le cadre d'une relation thérapeutique que l'ergothérapeute vous guidera vers des programmes d'exercices personnalisés ou à travers diverses activités de la vie quotidienne.

L'intervention thérapeutique peut aussi impliquer des conseils au niveau de l'aménagement des tâches (apprendre à faire autrement) ou de l'environnement Ces recommandations ont pour but d'atténuer ou d'éliminer les obstacles et de rétablir l'équilibre avec votre environnement.

L'ergothérapeute peut être amené à vous conseiller des moyens auxiliaires (enfile-bas, planche de bain...) et vous familiariser à leur utilisation ou encore à adapter du matériel existant (poignée de cannes, couverts...)

Son intervention peut aussi consister à prévenir l'aggravation de vos difficultés ou d'en réduire les effets. Cet aspect préventif, d'enseignement et de conseil à en effet un rôle primordial dans la promotion de la santé.

Les mots-clés

Schéma - mots-clés